Le FIL D'ARIANE


Le Fil d'Ariane fonctionne à la fois comme revue et comme éditeur.
Directeur de la publication : Bernard Cassen
Rédactrice en chef : Mireille Azzoug

Les numéros autonomes, pour lesquels Le Fil d'Ariane fonctionne comme éditeur, sont publiés sous la direction d'un responsable de la publication.

Les numéros produits sont en général thématiques (actes de colloques, de cycles de conférences, ou travaux des équipes de recherche et groupes de réflexion liés aux programmes européens.

Le Fil d'Ariane a publié jusqu'ici :

· (1991) : "L'Allemagne après l'unification" (sous la direction de Jacques Le Rider)

· (1993) : Dossier "l'Europe du Nord et l'après-Maastricht" (sous la direction de Jean-Claude Boyer. Actes du cycle Jean-Monnet "Les Douze et l'après-Maastricht" coordonné par Bernard Cassen.

· (1994) : "Les pouvoirs locaux en Europe" (sous la direction de Mireille Azzoug et Jean-Claude Boyer). Actes du Cycles Jean-Monnet consacré aux pouvoirs locaux, coordonné par Jean-Claude Boyer.

· (1996) Numéro hors série : "Hommage à Philippe Soulez" (rassemblant les hommages prononcés lors des Journées Otto Neurath, organisées à sa mémoire, en octobre 1995, ainsi qu'une sélection d'articles inédits de Philippe Soulez).

· (1997) Numéro spécial : "Les représentations du passé", sous la direction de Renaud Zuppinger (première livraison du groupe de recherches "Systèmes culturels et esthétiques en Europe" (SCEE) dirigé par Renaud Zuppinger.

· (1997) : Dossier "Existe-t-il une culture européenne", Actes de la table ronde organisée le 11 mars dans le cadre du Dialogue national pour l'Europe (sous la direction de Mireille Azzoug et Bernard Cassen).

· (1998) Numéro spécial : "Les femmes : politique, citoyenneté, travail, famille, dans l'Union européenne", sous la direction de Mireille Azzoug, avec la collaboration de Francine Demichel (travaux du groupe de recherches lié au module pilote SOCRATES Statut juridique des femmes dans l'Union européenne, coordonné par Francine Demichel)

· (1998) : "L'Europe et la mer" (sous la direction de Mireille Azzoug et Jean-Claude Boyer). Actes du cycle de conférences Jean-Monnet du même nom, coordonné par Jean-Claude Boyer.

Numéros à venir :

· "Les utopies européennes" (sous la direction de Mireille Azzoug)
· Numéro spécial du séminaire "Systèmes culturels et esthétiques en Europe" (SCEE), sous le direction de Renaud Zuppinger)
· Numéro spécial sur l'action culturelle, en hommage à Bernard Piniau, (sous la direction d'Anne-Marie Autissier).

 

Par ailleurs, Le Fil d'Ariane, édite des plaquettes, polycopiés ou travaux d'étudiants ("bonnes feuilles" de mémoires, dossiers ou études de cas).

En préparation :

Des recueils de travaux d"étudiants :
"Lire l'Europe" (sous la direction de Mireille Azzoug)
"Internet et les entreprises" (sous la direction de Rachid Krim)

Manuel :

Écrire, rédiger en français, Mireille Azzoug

 


Le Fil d'Ariane

 

N° 1, Automne 1990

L'Allemagne après l'unification

sous la direction de Jacques Le Rider

 

Sommaire

· Après l'unification, retour à la normalité de la nation allemande par Jacques Le Rider

· L'Allemagne et l'idée de nationpar Horst Günther

· La fête est finiepar Peter Bender

· L'Union économique et monétaire de l'Allemagne par Hans Brodersen


 

Le Fil d'Ariane

N°2, Été 1993

sous la direction de Mireille Azzoug et Jean-Claude Boyer

Sommaire

Dossier :

Les pays d'Europe du Nord et l'après-Maastricht

Présentation par Jean-Claude Boyer

· Les Pays-Bas par Jean-Claude Boyer

· La Belgique par Simon-Pierre Nothomb

· Le Danemark par Jean-Claude Boyer

· Le Luxembourg par Jean-Claude Boyer

 

Autres contributions :
· L'Europe et les grands blocs mondiaux. Le bloc chinois à la fin du siècle par Alain Roux

· En complément des paysages audiovisuels nationaux. La chaîne culturelle européenne par Thomas Dahm

· Vers une politique européenne des transports : le contre-exemple britannique par Renaud Zuppinger

· En s'inspirant du pré-fédéralisme communautaire : Répartir autrement les compétences dans la société par Panayotis Soldatos

· La destruction de l'espace philosophique européen et sa problématique reconstruction par Philippe Soulez

 

Les pays d'Europe du Nord et l'après-Maastricht : Présentation par Jean-Claude Boyer

La signature de l'accord de Maastricht constitue dans l'histoire de l'Union européenne une étape sans doute aussi importante que le traité de Rome ou l'Acte unique. Au-delà du contenu du document, elle dénote une volonté de relance de la construction européenne, sur laquelle on commençait à s'interroger, et annonce des étapes ultérieures dans la voie d'une intégration plus poussée. L'accord est un compromis, qui ne satisfait complètement personne et reste bien en-deçà des ambitions de la présidence néerlandaise. Et encore, pour le faire adopter, a-t-il fallu consentir des dérogations au Royaume-Uni puis au Danemark. N'y a-t-il pas là un précédent pour une Europe "à plusieurs vitesses" qui était jusqu'ici étrangère à la philosophie communautaire ?

La ratification de l'accord a été l'occasion de faire le point sur l'attitude des peuples et de leurs dirigeants à l'égard de la construction européenne. Elle a fait remonter à la surface les inquiétudes, justifiées ou non, que suscitent la supranationalité et les politiques communes. Lorsque le Parlement était seul à se prononcer, de confortables majorités ont avalisé l'accord. Lorsque celui-ci était soumis aux électeurs, le résultat a été moins brillant, voire négatif dans le cas du Danemark. Depuis longtemps un tel décalage - confirmé par les sondages d'opinion - n'était pas apparu entre le peuple et les "élites". Hommes politiques, chefs d'entreprises, intellectuels, voire syndicalistes, ont massivement approuvé "Maastricht" ; de même les citadins des grandes villes et les catégories à niveau d'instruction et/ou à revenus élevés. En revanche, les agriculteurs, les ouvriers, les chômeurs..., ont souvent rejeté une intégration européenne qu'ils rendent responsable de leurs maux. Certes, la démagogie n'a pas manqué pendant cette période, la Communauté européenne constituant un bouc émissaire idéal pour toutes les difficultés structurelles et conjoncturelles du pays. Qu'un grand nombre de citoyens aient été sensibles à ce discours mérite quand même réflexion. Il s'agit sans doute à la fois d'une "pédagogie" de la construction européenne mal menée et de lacunes réelles dans la façon dont celle-ci a été conçue - on pense en particulier à la politique sociale et à la lutte contre le chômage -. Au moment où commence la marche vers l'Union économique et monétaire, qui repose sur des critères de convergence rigoureux, les leçons de l'après-Maastricht ne doivent pas être oubliées.


Le Fil d'Ariane

N°3, Printemps 1994

sous la direction de Mireille Azzoug et Jean-Claude Boyer

La présente publication regroupe l'essentiel des interventions qui ont été prononcées dans le cycle de conférences, les pouvoirs locaux en Europe, cours du premier semestre 1992-1993.

Coordonné par Jean-Claude Boyer, géographe et professeur à l'Institut d'études européennes, ce cycle s'inscrivait dans les enseignements financés sous l'égide de la chaire européenne Jean-Monnet en science politique (attribuée à Bernard Cassen, professeur à l'Institut.)

Sommaire

· Les pouvoirs locaux en Europe : une grille d'analyse par Jean-Claude Boyer

· La Belgique par Simon-Pierre Nothomb

· L'Espagne par Danièle Bussy Genevois

· L'Italie par Pierre Laroche

· Les Pays-Bas par Jean-Claude Boyer

· Le Royaume-Uni par Mireille Azzoug

· La Suède par Guy de Faramond

· La Suisse par Jean Rohr



Le Fil d'Ariane

Numéro spécial, 1997

 

REPRÉSENTATIONS DU PASSÉ

Patrimoine, musées, problématiques identitaires et culturelles en Europe*

Sous la direction de Renaud Zuppinger

Représentations du passé est la première publication du groupe de recherches "Systèmes culturels et esthétiques en Europe" (SCEE), dirigé par Renaud Zuppinger.
Consacrées aux représentations du passé, les contributions des chercheurs du groupe réunies dans ce numéro spécial du Fil d'Ariane (qui peut ici fonctionner comme un symbole du lien qui nous conduits du présent au passé et inversement sans jamais se perdre dans le dédale) s'interrogent sur les problématiques de sa conservation en tentant de les resituer dans une optique identitaire, qui pose la question d'une spécificité culturelle européenne.

Comme l'explique Renaud Zuppinger :
"C'est au jour le jour qu'on produit le passé. Sitôt fait, sitôt défait, car sitôt décrit, sitôt déformé, approprié, déréalisé, malmené, utilisé... embelli. Le passé n'est que représentation. Aucun statut pour une présentation première. Seul accès : considérer ces présents multiples qui nous précèdent à l'infini...

Quel passé est en train de s'écrire pour l'Europe ? A quel fumet nous est donc servie aujourd'hui l'identité européenne ? Sur fond de quelle histoire ? Laquelle des identités européennes va s'engager dans un "dialogue des cultures" avec la planète Terre ? Quel patrimoine sera retenu pour nous signifier aux autres ? Quel musée offrir ?

Pas de musée sans collection, pas de collection sans élection. Est-ce si sûr ? Pas de collection sans exposition. A voir. Exposer, mais selon quels principes, validant quel système, en vertu des concepts de quelle science ? Au nom de la "muséologie". Mais est-ce une science ?"

Voilà quelques éléments du parcours accompli par les chercheurs du groupe SCEE qui, dans la cohérence de sa préoccupation, possède ses spécialités : identités, patrimoine, objets et lieux de culture et de représentation du passé.

Le groupe de recherches "Systèmes culturels et esthétiques en Europe" (SCEE) fonctionne en tant qu'équipe d'accueil au sein de la formation doctorale "Mutations des sociétés et cultures en Europe" de l'Institut d'études européennes de l'Université Paris 8. Il regroupe, outre les jeunes chercheurs, des universitaires, des directeurs de recherche au sein d'institutions et des étudiants-chercheurs d'autres universités en France ou à l'étranger.



 

Le Fil d'Ariane

N°7, Printemps 1998

sous la direction de Mireille Azzoug et Francine Demichel

LES FEMMES EN EUROPE : POLITIQUE, CITOYENNETÉ, TRAVAIL, FAMILLE

 

Actes du module pilote SOCRATES Le Statut juridique des femmes dans l'Union européenne, coordonné par Francine Demichel, avec la collaboration de Mireille Azzoug.

Le Fil d'Ariane a également publié une version anglaise de ces actes : Women in Europe : Politics, citizenship, work and family

La plupart des contributions peuvent être consultées sur le site internet du module (en français et anglais, et pour certains textes en espagnol ou italien) :

SOMMAIRE

Avant-propos

I- LES FEMMES DANS LA VIE POLITIQUE

 

II - LES FEMMES ET LA CITOYENNETÉ SOCIALE

 

III - LES FEMMES ET LE TRAVAIL

 

IV - LES FEMMES ET LA FAMILLE

 

 


Le Fil d'Ariane

N°8, Été 1998

sous la direction de Mireille Azzoug et Jean-Claude Boyer

Actes du cycle de conférences Jean-Monnet L'Europe en questions, organisé au cours du premier semestre 1997-98 et coordonné par Jean-Claude Boyer

 

L'EUROPE ET LA MER

 

Sommaire

· Introduction par Jean-Claude Boyer

· Les nouveaux parapets par Bernard Cassen

· L'Europe et la Méditerranée dans l'Antiquité par Mireille Azzoug

· L'Europe et ses représentations dans la littérature européenne par Mireille Azzoug

· L'Angleterre et la mer par Claude Chenain

· Le Portugal et la mer par Pierre Léglise Costa

·Le tourisme balnéaire en Europe par Jean-Claude Boyer

· Les chantiers navals par Laurent Carroué

· La mer et l'Europe du Nord par Laurent Carroué